Le guide complet pour choisir votre contrat électricité pro

11 Juin, 2024

Contrat d'électricité pro

Bien choisir son contrat d’électricité est crucial pour votre entreprise, car cela peut permettre d’optimiser considérablement la facture finale. Il s’agit donc d’un enjeu de compétitivité sur lequel il vaudra mieux ne pas faire l’impasse.

Depuis l’ouverture à la concurrence en 2007, les contrats d’électricité ont fleuri par dizaines et il peut être compliqué de s’y retrouver tant les offres sont variées. Les fournisseurs historiques et alternatifs se partagent désormais le marché.

Quelques étapes importantes permettent de sélectionner LE contrat d’électricité professionnel adapté à votre entreprise et votre activité. Pas de panique, Vertu Énergie déroule pour vous un guide complet afin que vous puissiez : 

  1. Estimer votre profil et votre consommation, 
  2. Comprendre ce qui est inclus dans les contrats d’électricité professionnels,
  3. Définir les critères à prendre en compte pour faire le meilleur choix.

Bien estimer sa consommation et son profil

Le prérequis essentiel à toute évaluation d’un contrat d’électricité sera d’estimer votre consommation et votre profil de consommateur.

Il sera forcément très différent selon la taille de votre entreprise, de votre type d’activité, et notamment si elle est saisonnière.

Puissance du compteur et consommation

Un dimensionnement optimal du compteur et une estimation précise de sa consommation annuelle et mensuelle permet d’assurer un fonctionnement ininterrompu. Particulièrement si plusieurs machines énergivores peuvent consommer en même temps.

À titre indicatif, on pourra prendre comme référence le calcul suivant : 1000 kW = 1 kVA.

Cette estimation sera à vérifier lors de votre souscription.

Profil professionnel de consommation

Différents profils d’entreprise accèderont à différents types de contrats. Généralement, on les distingue de la façon suivante :

  • Consommation inférieure ou égale à 36 kVA, soit les PME et les artisans qui ont encore accès aux tarifs réglementés,
  • Consommation comprise entre 36 kVA et 250 kVA,
  • Consommation supérieure à 250 kVA pour les grands consommateurs d’énergie.

Au-delà des niveaux de consommation, il faudra également définir l’horosaisonnalité de sa consommation, liée directement à son type d’activité.

Quel est le meilleur contrat d’électricité ?

C’est la première question que l’on peut se poser. Mais le problème n’est pas forcément abordé de la bonne manière puisque le meilleur contrat pour une entreprise A ne le sera pas pour une entreprise B.

Il dépendra avant tout de votre activité et de votre consommation, et donc de ce qui est compris dans la facture.

La facture d’électricité détaillée

La clé pour bien choisir son contrat : comprendre ce que l’on paye et savoir lire les petites lignes. La facture finale d’un contrat d’électricité dépend de :

  • Tarifs d’acheminement (32 % en moyenne),  il s’agit du TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité)
  • Taxes et autres contributions sur l’électricité (33 % en moyenne) appliquées à tous les contrats professionnels :
    • L’accise sur l’électricité, ancienne CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité) ou TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité)
    • La CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement)
    • La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée)
  • La fourniture (35 % en moyenne) est entièrement dépendante de votre contrat et des négociations de votre fournisseur. Elle prend en compte le prix du kWh et de l’abonnement.

Qu’est-ce qui est compris dans un contrat d’électricité professionnel ?

Cité dans le code de l’énergie, un contrat professionnel d’électricité comprend une part fixe et une part variable :

  • Part fixe : c’est le coût de l’abonnement par mois ou par an qui comprend les coûts fixes d’acheminement et liés au commerce. Il est directement lié à la puissance souscrite en kVA.
  • Part variable :  c’est la quantité d’électricité consommée en kWh qui comprend le coût de l’électricité et les coûts variables d’acheminement et liés au commerce. Le prix du kWh peut grandement varier selon votre activité et votre consommation, avec une offre optimisée HP/HC (Heures Pleines / Heures Creuses) par exemple. C’est sur cette partie que vous pourrez sans doute le plus diminuer votre facture.

Quand changer de contrat d’électricité ?

Plusieurs cas peuvent nécessiter de faire évoluer son contrat d’électricité ou de changer de fournisseur :

  • Votre contrat arrive à son terme (peut être sans engagement),
  • Vous avez résilié votre contrat,
  • Votre consommation d’énergie évolue,
  • Vous déménagez.

Les critères à prendre en compte pour choisir son contrat

Le prix du kWh

Le prix est le premier critère à regarder pour faire des économies, mais ce n’est pas forcément le plus important !

Nous vous invitons à comparer les grilles tarifaires des fournisseurs. Notez que certaines incluent le TURPE et d’autres non. Aussi, il faudra impérativement faire un comparatif au même moment, car le prix de l’électricité évolue quotidiennement sur les marchés.

À noter que le prix n’influe en rien sur la qualité de l’énergie qui est assurée par Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution électrique français.

La qualité du service client

La qualité du service client est un des critères les plus importants, si ce n’est le plus important. Il vous assurera des atouts essentiels à la bonne réalisation de votre contrat :

  • Un interlocuteur de qualité,
  • Des problèmes éventuels réglés rapidement,
  • Des explications détaillées sur votre facture,
  • Un suivi facilité,
  • Une disponibilité importante.

Et finalement, cela peut complètement changer la donne, même si le contrat est un peu plus cher !

Transition énergétique : les contrats verts 

Les contrats alternatifs, ou avec des options énergétiques vertes, sont désormais incontournables dans le catalogue d’offres. Ils permettent de prendre de l’avance face à la concurrence et de participer à la transition énergétique et à l’investissement dans les énergies renouvelables : l’éolien, le photovoltaïque, la thermodynamique.

Si l’électricité verte représente parfois un surcoût (qui tend à se réduire avec le temps) par rapport au nucléaire et aux énergies fossiles, votre image de marque n’en sera qu’améliorée.

Et si vous pouviez payer moins pour votre électricité et gaz pro ?

Faites une simulation en 2min pour connaître vos économies potentielles :

Vous allez aussi aimer

Consuel Pro : Obtention et prix

Consuel Pro : Obtention et prix

Une validation des normes est nécessaire pour le raccordement au réseau lors de la mise en service, ou de la réhabilitation, d’une installation électrique.  C’est une étape essentielle pour les...